(Chenneviere/Mouici)

Où sont l'amour et l'affection ? Dans vos maisons.

A petits pas et peu à peu, un petit homme,
Déjà si las, pas vraiment vieux, quitte les hommes.
Pas à pas comme un petit monde qui disparaît,
Il s'en va, sans laisser dans l'ombre, un seul reflet.

Où sont l'amour et l'affection ? Dans vos maisons.
L'indifférence, la déraison donnent le ton.

Qu'a-t-il fait, qui a-t-il été pour mériter,
De devoir un jour s'en aller, sans être pleuré ?

Où sont l'amour et l'affection ? Dans vos maisons.
L'indifférence, la déraison donnent le ton.

Vos rues sont pleines de gens qui passent, sans un regard,
Pour celui dont la vie se casse,
Pas un regard pour lui redonner un peu d'espoir.
(Ouououou yéhé, ouououou, ouououou yéhé, ouououou)

A petits pas et peu à peu, un petit homme,
Déjà si las, pas vraiment vieux, quitte les hommes.
Pas à pas comme un petit monde qui disparaît,
Il s'en va, sans laisser dans l'ombre, un seul reflet.

Où sont l'amour et l'affection ? Dans vos maisons.
L'indifférence, la déraison donnent le ton. (ter)



Загрузка...

Ваше мнение



Капча

Рекомендуем