(A.Chenneviere/B.Pierre/P.Periz/A.Mouici)

Allongé sur mon sampan, je vois le temps s'enfuir mais l'avenir
Me réserve encore de nombreux moments de plaisir
Sur mon bateau millénaire qui descend la rivière aux souvenirs
Je dis bonjour au Bouddha qui veille sur les rizières

Et si des hommes, j'étais le dernier
Je sais qu'un beau jour, je devrais rendre les clés
En attendant ce jour, pourquoi me presser
Dans la nuit étoilée, j'entends le fleuve couler

Allongé sur mon sampan, j'ai vu mourir des rois et des empires
Ni l'or, ni l'amour des femmes n'ont sû me retenir
J'ai vu des villes englouties, des armées endormies dans la poussière
Ooh je connais des secrets que je ne peux vous dire

Et si des hommes, j'étais le dernier
Je sais qu'un beau jour, je devrais rendre les clés
En attendant ce jour, pourquoi me presser
Dans la nuit étoilée, j'entends le fleuve couler

Allongé sur mon sampan, je peux me souvenir, j'étais vizir
Chercheur d'or, esclave, seigneur, mais tout ça va finir

Et si des hommes, j'étais le dernier
Je sais qu'un beau jour, je devrais rendre les clés
En attendant ce jour, pourquoi me presser
Dans la nuit étoilée, j'entends le fleuve couler

Allongé sur mon sampan, je vois la mer venir...


Ваше мнение



Капча

Рекомендуем