Cheres ondes de l'adolescence volent dans l'air
Chair nue s'affole, s'emmêle, pêle-mêle...
Hostile et flou on était
Un été de joie me revient parfois
J'ai vécu depuis j'ai même donné la vie
Mais je garde ce parfum subtil et flou nommé 16 ans
Un parfum d'avant
Et je lève mon verre
En vidnt mon âme, j'ai passé la nuit à boire
A nos fièvres heureuses
Comme si j'avais déjà vecu mille vies
Je repasse les pages
Endormi, je revois nos images
Lointaines de l'adolescence.
Restent en moi



Ваше мнение



Капча

Рекомендуем