Ils s'étaient rencontrés sur les bancs d'l'école
Entre une heure de colle de maths ou un cours d'espagnol.
C'était une fille fun fana de football.
Lui ne craignait pas les balles, c'était le goal.
C'qu'il lui promettait c'était des ballades en Corvette.
Pour l'instant en survêt, il volait des mobylettes
Mais entre eux c'était toujours complicité
Escale sur un piédestal un rêve délimité
S'il devenait triangle, elle serait rectangle
La belle et le bad boy, le triangle rectangle
C'est comme passer de Joe Dassin à Jodeci
Un vrai truc de ouf style pur clip de R & B
Elle vit le grand amour, qui commence dans la cour
Se poursuit dans les tours et rime toujours avec toujours
Mais le contexte est plus fort que le concept.
Son mec se jette dans les flammes et il se lave avec.

Refrain :
Les sous-ensembles dans les grands ensembles s'assemblent,
La belle et le bad boy

Les sous-ensembles dans les grands ensembles s'assemblent
Pour gagner des sous ensemble.
Parlent sans faire semblant de faire des coups ensemble
Et si c'est sanglant. Ils plaident devant Dieu ensemble. Vu.
Il était convaincant, elle était convaincue
À croire qu'aujourd'hui s'arrêter était exclu
Ils trafiquent des faux billets avec des réseaux slaves.
Balancent la concurrence. En France c'est un délit grave.
Risqué pour les pommettes, les mecs sortent des Baumettes.
Lui n'a qu'un seul truc en tête, c'est la quête de sa Corvette.
Ambiance paranoïaque. L'équipe adverse traîne
Des projectiles partent quand une BM freine.
Quand elle tombe. Il a les larmes aux yeux
Deux balles de 22. Vingt-deux ans adieu.
Le contexte est plus fort que le concept
Son mec s'est jeté dans les flammes, faut qu'il se lave avec.

Refrain


Ваше мнение



Капча

Рекомендуем