De l'eau
D'un geste sans y penser sans sol а creuser
Du chaud
Sans braise ni cheminйe, sans arbre а couper
Du facile, du futile sans malheur
Puйrile а chacun son lot de douleurs.

Mais toutes les peines, toutes les haines
D'oщ qu'elles viennent
A quoi servent-t-elles ?
Toutes les peines, les fкlures endormies
Oh toutes les peines, toutes les mкmes
Eternelles
A quoi riment-elles ?
Tout c'qui saigne, nos infimes agonies

Des jeux
Sur йcran plat, du virtuel et des couleurs
Du mieux
De l'argent, du sucre, et Noлl а toutes les heures
Champ de mine, on se dйbine jusqu'au jour
Oщ tout s'йcroule fragile а ton tour, ton tour

Refrain

Oh toutes les peines, toutes les mкmes
Eternelles
A quoi riment-elles?
Tout c'qui saigne, ces infimes agonies
Mais toutes ces peines, ces gangrиnes
Lourdes, anciennes
Qui saignent en nos coeurs
Donnent-elles а nos paix les valeurs ?




Ваше мнение



Капча