Quatre mots sur un piano, ceux qu'elle a laissйs
Quatre c'est autant de trop, je sais compter
Quatre vents sur un passй, mes rкves envolйs
Mais qu'aurait donc cet autre que je n'ai ?
Ne le saurai-je jamais

Cas trиs banal, clichй, dйnouement funeste
Trois moins deux qui s'en vont, зa fait moi qui reste
Caresses, йgards et baisers, je n'ai pas su faire
La partager me soufflait Lucifer
Depuis je rкve d'enfer

Moi j'aurais tout fait pour elle, pour un simple mot
Que lui donne l'autre que je n'offrirais ?
Elle йtait mon vent mes ailes, ma vie en plus beau
Etait-elle trop belle ou suis-je trop sot ?
N'aime-t-on jamais assez ?
Quatre annйes belles а pleurer, maigre rйsumй
Cartes jouйes mais la reine s'est cachйe
Quatre millions de silences, de regrets qui dansent
Les questions, les soupirs et les sentences
Je prйfйrais ses absences

Moi j'aurais tant fait pour elle, pour boire а son eau
Que lui donne l'autre que je n'offrirais ?
Elle йtait mon vent mes ailes, ma vie en plus beau
Mais йtait-elle trop belle, ou bien nous trop sots ?
N'aime-t-on jamais assez

Vous йtiez ma vie comme la nuit et le jour
Vous deux, nouez, filiez mon parfait amour
Un matin vous m'avez condamnйe а choisir
Je ne vous aimais qu'а deux
Je vous laisse, adieu
Choisir serait nous trahir

Mais qu'aurait donc cet autre que je n'ai ?
Ne le saurai-je jamais ?
La partager me soufflait Lucifer
Depuis je rкve d'enfer




Ваше мнение



Капча