C'йtait un homme aux yeux de nuit
Au coeur perdu par trop d'indiffйrence
Qui entre lui et ses amis
Avait construit un rempart de silence

Le solitaire portait bien son nom
Toutes ses rues menaient а des prisons
Il habitait seul avec ses secrets
L'impasse des regrets
Il йtait jusqu'au bord de la folie
Le compagnon de la mйlancolie
Parmi les vents qui font tourner la terre,
Il restait solitaire

C'йtait un homme de nulle part
Dont la mйmoire n'avait pas d'horizon

Le solitaire portait bien son nom
Toutes ses rues menaient а des prisons
Il habitait seul avec ses secrets
L'impasse des regrets
Il йtait jusqu'au bord de la folie
Le compagnon de la mйlancolie
Parmi les vents qui font tourner la terre,
Il restait solitaire
Il restait solitaire




Ваше мнение



Капча