Elle n'aimait pas mon deux piГЁces-sГ©jour,
Mais toi qui voyages, si tu la croises un jour,
Reviens me dire, reviens me dire,
Dis-moi un peu si elle porte toujours
Dans les cheveux ses essences d'amour,
Et tous mes rГЄves sur ses lГЁvres.
Mais promets-moi,
Ne t'approche pas trop,
Si tu poses tes doigts
Au bronze de sa peau,
Tu dГ©lires, tu dГ©lires.
Sans me mГ©fier,
Je l'ai serrГ©e trГЁs fort,
Aujourd'hui encore
J'en ai les yeux qui brГ»lent,
Qui brГ»lent.
Elle, elle a l'Гўge des voyages au long cours,
Des princes arabes, des mariages d'amour,
Des esclaves libres, des histoires Г  suivre...
Moi, je ne rentrais souvent qu'un soir sur deux,
Et mes amis Г©taient des gens curieux.
Difficile Г  suivre,
Mais dis-lui, je rГ©apprends Г  vivre.
Mais promets-moi,
Ne t'approche pas trop,
Si tu poses tes doigts
Au bronze de sa peau,
Tu dГ©lires, tu dГ©lires.
Sans me mГ©fier,
Je l'ai serrГ©e trГЁs fort,
Aujourd'hui encore
J'en ai les yeux qui brГ»lent,
Qui brГ»lent.
Elle n'aimait pas mon deux piГЁces-sГ©jour,
Mais toi qui voyages, si tu la croise un jour,
Reviens me dire, reviens me dire,
Dis-lui que pour elle je donnerais
Mon dernier souffle et mГЄme celui d'aprГЁs
Celui d'aprГЁs mГЄme...




Ваше мнение



Капча