Errante а jamais sous la lune blafarde et voilйe,
Qui pleure la nuit, la pluie des douleurs йtherйes,
La pierre au doux visage, levant ses yeux йtoilйs,
Guette l'вme seulette qui va au travers des cieux
Son envirant pйriple - rкve inachevй des dieux!
Et songe, sous l'if sombre et le cиdre mystйrieux,
Voler cet attelage avant qu'il n'atteigne des lieux
Que son impuissance empierrйe ne saurait explorer.





Ваше мнение



Капча