La braise cachйe de cendre est en vie
Comme la fleur
Eblouie
Timidement sort de l'ortie
L'horizon se dйplie
En ouvrant son toit
Le ciel enfante un soleil qui tire
La mйmoire de l'oubli
Et les yeux grands ouverts
Dйlivrйs de la nuit
Je sais que quelque part
Un enfant assis
Attend la pluie

L'enfant sйchй sur le sol d'Erythrйe
Les traits tirйs
Tire un trait
Sur cette terre aride et ridйe
Dont il a hйritй
En refermant son toit
Le ciel enterre un soleil qui meurt
Mais la mйmoire survit
Et les yeux grands ouverts
Prisonniers de la nuit
Il me reste l'image
De ce corps meurtri
Qui pousse un cri

Entend ce cri
Entend ce cri
Son lit de poussiиre a besoin de pluie
Fleuve de pierre
De ces yeux lunaires
Ses larmes sиches n'ont pas de prix
Tombe la pluie




Ваше мнение



Капча