Et l'enfant aux yeux d'Italie
Me sourit et se mйfie
Me parle de tous ses ennuis
Pour tuer ses nйvralgies

Moi je l'emmиne а l'Avril
Je lui dйdie mes visions, mon style
Mes ambitions mon ennui fragile
Et les fleurs en exil
En dormant, elle se perd dans un sourire absent
Et devine les couleurs du vent
Elle sait que je comprends
Et l'enfant aux yeux d'Italie
Se dйcouvre et me poursuit
Abandonne tous ses ennuis
Au pays des nйvralgies

Moi je l'emmиne...
Dans le ciel, son visage aux traits йventuels
Invente des pluies qui s'entremкlent
Au cњur de ses doigts frкles

Moi je l'emmиne...




Ваше мнение



Капча