Sous la torture
Derriиre les murs
Les yeux remplis d'effroi
L'homme aux vњux purs
Souffre et endure
Les coups sourds de la loi
Noyйs par les bulles rouges
Ses mots muets
S'йlиvent et s'йcrasent sur la paroi
L'йcrivain plie mais ne rompt pas
Ressent une йtrange douleur dans les doigts
Dйlire en balbutiant qui vivra vaincra

Dans la cellule du poиte
Quand le geфlier vient prиs de lui
Quand plus personne ne s'inquiиte
L'homme que l'on croyait endormi
Frappe avec sa tкte

A court d'idйes
Ils t'ont coupй
Et ta langue et les doigts
Pour t'empкcher
De t'exprimer
Mais ils ne savent pas
Qu'on ne se bat pas
Contre les hommes
Qui peuvent tout surtout pour ce qu'ils croient
Et l'homme infirme retrouve sa voix
Dйfie le monde en descendant de sa croix
Et sort la libertй de l'anonymat

Dans la cellule du poиte
Quand le geфlier vient prиs de lui
Quand plus personne ne s'inquiиte
L'homme que l'on croyait endormi
Frappe avec sa tкte

Frappe avec ta tкte...




Ваше мнение



Капча